crédit photo : ©French Moments

Le tango argentin à Nancy avec l'association Plaisir Tango

Présentation

Plaisir Tango, association culturelle créée en janvier 2003, a pour objectif de faire connaitre le tango argentin comme danse, musique, culture et promouvoir la pratique et l’apprentissage de cette danse et des autres danses argentines.

Tout au long de l’année, Plaisir Tango transmet le tango grâce à des cours réguliers dispensés par des maestros argentins de renommée internationale, une pratique hebdomadaire et des week-ends de stages intensifs avec des intervenants argentins de qualité.

L’association organise également des événements autour du tango : animation dans le cadre du Mai de l’Europe en partenariat avec la ville de Nancy, conférences, milongas, concerts avec orchestre de musiciens argentins, ciné-tango…

Le président fondateur

Pierre Canals-Tolosa, président fondateur de Plaisir Tango, a contribué, avec l’aide d’un petit groupe de passionnés, au développement et au rayonnement du tango sur Nancy. Il nous a quittés le 21 avril 2011 et nous gardons le souvenir d’un homme passionné et toujours prêt à partager sa culture tango
Nos partenaires nancéiens

Ville de Nancy, Place Stanislas
Cercle du Travail, 1 bis, rue Drouin
Association Culturelle Juive, 55 rue des Ponts

Les cours

Plaisir Tango a saisi l’opportunité de travailler avec un couple talentueux d’enseignants, danseurs et chorégraphes « Léo y Eugénia » présent depuis plus de 20 ans en Europe et installé depuis 2014 en Lorraine.
Depuis Septembre 2015, ils viennent à Nancy pour transmettre, outre pas et figures, l’essence même du tango, à travers une pédagogie basée sur leur formation initiale mais enrichie de leurs années d’expérience de la scène et d’enseignement. Ils sont les disciples des célèbres maestros Rodolfo et Gloria Dinzel.

Les cours ont lieu le MARDI (hors vacances scolaires) de mi-septembre à fin juin soit 30 cours sur la saison, à la Salle Vallin, Cercle du Travail au 1bis, rue Drouin à Nancy

Saison 2020/2021
Reprise des cours mardi 15 septembre 2020

Niveaux et horaires
19h00 à 20h00 : Débutants et faux débutants (de 0 à 1 an de cours)
20h05 à 21h10 : Intermédiaires (1 à 2 ans de cours et pratiques)
21h10 à 22h10 : Avancés (3 ans et + de cours et pratiques)

Ateliers spécifiques
En complément des cours hebdomadaires, pour vous permettre d’aborder d’autres thèmes (milonga, valse, technique tango), une à deux fois par mois le vendredi soir.

Tarifs
Abonnement annuel ou trimestriel (ou éventuellement à la carte)
Adhésion à l’association Plaisir Tango indispensable pour suivre les cours pour des raisons légales et d’assurance.

Téléchargez la plaquette des cours
Cours réguliers

Cours réguliers

Saison 2020/2021 le mardi soir
Reprise des cours le 15 septembre avec respect des mesures sanitaires

lire plus
Atelier découverte

Atelier découverte

Samedi 5 Septembre 2020
et mardi 8 septembre 2020
Sur réservation – nombre limité de participants
Respect des mesures sanitaires

lire plus

Les pratiques

C’est le moment de retravailler le contenu des cours en situation de bal et c’est aussi un moment d’échange convivial avec les danseurs de la région, du débutant au plus expérimenté.

Plaisir Tango vous invite à venir pratiquer tous les mercredis soit :

– Cercle du Travail, 1 bis, rue Drouin à Nancy
– ou Parc de la Pépinière à Nancy en été.

Les pratiques régulières

Les pratiques régulières

De septembre à juin, pratiques en salle de 20h30 à 23h30 (Cercle du Travail)
Reprise le 2 septembre avec respect des gestes barrière (masque, gel, aération de la salle)

lire plus

Les stages

Ils permettent de travailler avec des maestros de renommée internationale qui nous font l’honneur de venir à Nancy. Il s’agit de découvrir différents styles de tango et de bénéficier d’un enseignement de qualité. Les participants peuvent ainsi perfectionner et enrichir leur danse.

Les événements

Plaisir Tango ne se contente pas de transmettre le tango en tant que danse, elle tient à diffuser tout ce qui a trait à la culture tango. Elle organise des milongas festives, des concerts avec musiciens argentins, des conférences, des ciné-tango et participe au Mai de l’Europe…
Atelier découverte et sa practilonga

Atelier découverte et sa practilonga

Samedi 5 septembre et mardi 8 septembre 2020
Ateliers découverte proposés par les maestros Léo & Eugénia
Sur réservation – nombre limité de particpants
Respect des mesures sanitaires

lire plus

Autour du Tango

Les Origines du tango : au Rio de La Plata

Au fond de l’estuaire du Rio de la Plata, la confluence des fleuves Uruguay et Parana projette un grand delta intérieur. Sur le bord sud du delta, une petite élévation domine de quelques dix ou vingt mètres les terres marécageuses insalubres. Là-haut, on respire mieux, d’où le nom de Buen Aire “le bon air”, très tôt donné par les Espagnols à ce lieu. Cette élévation est contournée au sud par un petit fleuve côtier «El Riachuelo» qui la sépare des bases terres menacées d’inondation.
L’embouchure du Riachuelo, La Boca “la bouche”, offrit aux Espagnols un mouillage commode. Ils le nommèrent «Puerto de Santa Maria del Buen aire» et ce fut bientôt le terminal de la route de l’argent qui partait de Potosi, dans les Andes. Ce transit de l’argent, à destination de l’Espagne, a donné son nom à l’immense estuaire Rio de la Plata «Fleuve de l’Argent».
Aujourd’hui, le quartier du vieux port s’appelle encore La Boca, et les habitants de Buenos aires sont tous censés être des enfants du port. On les nomme Porteños “portegnes”, tant la fonction portuaire a marqué l’existence de la ville pendant des siècles.
Les habitations du Buenos Aires primitif occupaient les versants méridionaux et orientaux du promontoire. De nos jours, ces pentes douces sont occupées par le centre ville, dont une des principales artères est la rue Corrientes. Au cours des grandes migrations du XIXème siècle, la ville s’est peu à peu étendue par ses faubourgs populaires du sud jusqu’au Riachuelo enjambé par un pont, le «Puente Alsina» qui, pour un certain temps, a marqué la limite de l’agglomération et donné son nom au quartier qui l’entoure, les quartiers résidentiels s’étant étendus vers le nord.
En ces faubourgs d’El Sur “le sud” se construisirent de modestes habitations d’aspect semi-champêtre, des bâtiments à deux ou trois étages entourant une cour. Ce sont les fameux conventillos “petits couvents”. Les cours de ces «conventillos» ont été des lieux de rencontre, véritables marmites de melting-pot culturel. Dans ces quartiers se rencontraient des esclaves noirs, des paysans et éleveurs gauchos venus de la Pampa ainsi que des immigrants européens récemment descendus des bateaux.
Dans cette ambiance est né le tango, musique, danse et chanson : métissage du «candombe», musique et danse des noirs de Buenos Aires et de Montevideo, de la «milonga» danse et chanson créole apportée par ceux qui venaient des campagnes proches vers les marchés de la grande ville et des danses en couple enlacés venues d’Europe (valse, mazurka, polka, scottish…)
De l’autre côté de l’estuaire, à Montevideo en Uruguay, des conditions semblables ont produit les mêmes effets. Les échanges entre les deux villes ont toujours été importants. Ainsi le tango est né simultanément de part et d’autre du Rio de la Plata.

Le tango argentin reconnu Patrimoine de l'Humanité

Le Tango (Argentine et Uruguay) inscrit en septembre2009 sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

La tradition argentine et uruguayenne du Tango, aujourd’hui renommé dans le monde entier, est née dans les milieux populaires des villes de Buenos Aires et de Montevideo, dans le bassin du Rio de la Plata. Dans cette région où se mêlent des immigrants européens, des descendants d’esclaves africains et des autochtones, les criollos, a émergé un mélange hétéroclite de coutumes, de croyances et de rituels qui s’est mué en une identité culturelle caractéristique. Parmi les formes d’expression les plus connues de cette identité, la musique, la danse et la poésie du Tango sont à la fois le reflet et le vecteur de la diversité et du dialogue culturel. Pratiqué dans les salles de danse traditionnelle de Buenos Aires et de Montevideo, le Tango répand aussi dans le monde entier son esprit communautaire, tout en s’adaptant aux évolutions du monde avec le temps. Aujourd’hui, cette communauté rassemble des musiciens, des danseurs professionnels et amateurs, des chorégraphes, des compositeurs, des paroliers et des professeurs qui enseignent cet art et font découvrir les trésors contemporains nationaux associés à la culture du tango. Le Tango est également présent dans les célébrations du patrimoine national en Argentine et en Uruguay, signe de la portée considérable de cette musique populaire urbaine
© 2008 Ministerio de Cultura Ciudad de Buenos Aires

Photos

  • Légende 1

Contact

Recevez notre Newsletter
Contactez nous

Coordonnées

Association Plaisir Tango
Siège social :
20 rue de la colline, 54000 Nancy
Adresse postale :
22, avenue des Héleux 54280 Seichamps
03 83 20 36 25
06 32 30 83 46 (Henriette et Michel)
plaisir.tango54@gmail.com